Culture / box / lucidity lien vidéo (2010)

link

 

Dès l’ouverture du film - l’écran reçoit les battements lumineux, de plus en plus rapides. L’image nous apparaît, la musique augmente, nous commençons à discerner ce que nous voyons, mais déjà, les paysages industriels et désertiques viennent par rencontres et fracas suggérer un autre état de la présence de ces images. Ce que nous voyons, par association et par imprégnation développe un nouvel espace ; cet espace se (re)compose. Musique: filtre de réalité, Jacques Brodier.

 

At the opening of the film - the screen receives light beats, accelerating more and more. The image appears to us, the music increases, we begin to discern what we see, but already the industrial and desert landscapes come crashing through meetings and suggest aAnother condition of the presence of these images. What we see, by association and by impregnation develops a new space, that space is re-composed. Music, filtre de réalité, Jacques Brodier